samedi 11 octobre 2014

Mélancolie



Je viens de lever les yeux au ciel.
Je n'ai qu'un seul désir, être cet oiseau solitaire, 

voler sans contrainte ni question. 
M'abstraire des entraves de la raison.
J'aimerais pouvoir me perdre dans cette nuée, 
y trouver l'émotion que procurent les belles choses.
Je n'y vois que l'éclat de ma mélancolie.

5 commentaires:

  1. La littérature est ton destin, tu y contemples ton âme.
    pcc/Charles B.

    RépondreSupprimer
  2. Comme c'est joliment écrit !
    Isa

    RépondreSupprimer
  3. Voler élève l'esprit, aide à se ressourcer et à relativiser les tracas d'en bas... Un certain bien être se ressent lorsque on est de retour sur Terre, mais la seule envie c'est de revenir tutoyer les nuages si beaux vus d'en haut... Un voyage dans l'espace temps...devenu intemporel, irréel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un p'tit conseil de lecture:" Jonathan Livingston le Goeland" de Richard Bach

      Supprimer
  4. "Votre corps, d’une extrémité d’aile à l’autre, disait parfois Jonathan, n’existe que dans votre pensée, qui lui donne une forme palpable. Brisez les chaînes de vos pensées et vous briserez aussi les chaînes qui retiennent votre corps prisonnier…"

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...