mardi 5 mai 2015

Petite sœur


J'adore cette photo. Ma petite sœur et moi, nous y explosons de joie de vivre... 

Ma petite sœur a 47 ans aujourd'hui. Dit comme ça, je reconnais que cela paraît étrange : ma petite sœur est devenue grande alors pourquoi est-ce que moi je continue, je m'obstine même, à l'appeler petite ?

Sans doute parce que la vie a distribué ainsi ses cartes et que cet ordonnancement est immuable.
J'avais 3 ans lorsqu'elle est née et 47 ans plus tard, j'ose avouer un truc dingue : je n'ai aucun souvenir du jour où elle est arrivée dans notre famille. Je sais juste que le 5 mai 1968, à cause grâce à elle, je suis devenue une grande sœur. Sa grande sœur là où jusqu'à présent je n'avais été qu'une petite sœur, celle de mes grands frères …
Rétrospectivement je me dis que cela a dû être un immense bouleversement voir même un traumatisme qui pourrait peut-être expliquer certaines errances survenues des années plus tard… Bon non, je ne vais pas tomber dans ce panneau !
Une chose est sûre ma petite sœur et moi, nous avons tout de suite marqué nos différences, confirmant ainsi que chaque être est unique et que, même avec un père et une mère identique, on peut être à l'opposé l'un de l'autre.
Petite démonstration en 6 points (je me suis limitée volontairement)
1. Lorsqu'elle était bébé, ma petite sœur ne mangeait rien alors que moi,  à l'âge de 6 mois, j'avais été mise au régime par le pédiatre familial qui trouvait que mon coup de fourchette était un peu trop … bon 47 ans plus tard, ce truc-là n'a pas bougé d'un gramme et les kilos qui vont avec aussi.
2.  Ma petite sœur avait de beaux cheveux bouclés et souples là où les miens étaient moches, raides et ressemblaient à de pauvres baguettes. 47 ans plus tard, on est toujours au même point.
3. Sa chambre d'enfant était systématiquement bien rangée. Aujourd'hui, ma petite sœur est une vraie fée du logis et sa maison est nickel. D'ailleurs j'appréhende toujours quand elle vient chez moi, des fois qu'elle fasse tomber un truc sous le canapé et tombe nez à nez avec le troupeau de moutons que j'élève.
4. Ma petite sœur était (est) la reine des pistes de ski, gracieuse et élégante, une vraie pub pour les Trois Vallées. L'expression "crapaud sur une boîte d'allumettes" a été inventée pour moi. Idem (mais pas pire) pour le tennis. Bon, petite revanche, j'étais la Jenna de Rosnay de la planche à voile, elle n'a jamais réussi à monter dessus, ah ah ah ah …)
5. Ma petite sœur a toujours été beaucoup trop très discrète et même encore aujourd'hui, je dois me battre pour la faire parler d'elle - j'ai bien dit d'elle et non pas de ses enfants, ses travaux, son jardin :-) Alors que moi j'ai parfois la fâcheuse tendance à me dévoiler un peu trop de façon impudique même si il ne faut pas forcément croire que tout ce que je dis est vrai.
6. En vrac  : elle a quatre enfants, moi j'en ai deux ; elle ne fait jamais de fautes d'orthographe, moi ça m'arrive ; elle a lu tout Tolkien, je n'y suis jamais parvenue ; elle n'aime pas trop faire la cuisine, je passe ma vie à tester de nouvelles recettes ; elle est raisonnable, je suis une acheteuse compulsive ; dans certaines situations critiques, elle a plutôt tendance à se laisser aller au pessimisme, ce qui chez moi se traduit par un optimisme imbécile…

Oui, clairement, ma petite sœur et moi, nous sommes complètement, totalement, entièrement différentes.
MAIS même si parfois elle m'agace, même si parfois je l'agace, même si parfois on se dispute, même si parfois on boude, et bien J'AIME MA PETITE SŒUR. Et ça fait 47 ans que ça dure. Alors on ne touche pas à un cheveu (même souple et bouclé) de ma petite sœur, sinon on aura affaire à moi, c'est compris ?

2 commentaires:

  1. On ne doit jamais toucher à aucune soeur !
    par contre, ça m'énerve tes ratures !!! c'est un nouveau genre ?

    RépondreSupprimer
  2. une petite soeur, un petit frère,on est tous différents, sans doute pour ca qu'on s'aime tellement! ( de nous 3, c'est moi la naine )
    PS : j'adore tes ratures ( ca allège l'écriture)
    Isa

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...