mardi 30 septembre 2014

Jalousie


© ALG
Lorsque je me regarde dans la glace, qu’est-ce que je vois ?

Ça a commencé dimanche. J’étais au téléphone avec Marie. Elle était dans sa voiture : elle revenait de chez Laure. Du coup, elle a lâché le morceau.
Je suis tombée à la renverse. Sur le cul pour être tout à fait honnête et un tout petit peu vulgaire.
- Non ce n’est pas vrai ? Tu rigoles ?
J’ai vraiment cru que c’était un gag, une bonne blague. On va la faire marcher un peu la cousine de province. Elle est bien gentille…
- Mais si je t’assure…
- Je n’y crois pas une seconde…
- Mais enfin pourquoi je te raconterai n’importe quoi ? Elle vient de me le dire comme je te parle là… 

Les prémices ont dû commencer à germer à ce moment précis.

- Alors tu vas m’expliquer alors pourquoi elle ne m’a pas appelée elle-même pour me le dire ?
- Parce qu’elle n’a pas eu le temps !
- Le temps, elle n’avait qu’à le prendre…
- Mais enfin tu sais ce que c’est : la rentrée des classes, les enfants,  le déménagement, le boulot…
- Ce sont toujours les mêmes qui n’ont pas le temps.
Voilà qui était dit. J'avais enfoncé le clou alors il y a eu comme un blanc avant que Marie ne reprenne le fil de la conversation.

- Mais enfin qu’est-ce qui te prend ?
Qu’est-ce qui me prend : elle en avait de bien bonnes… comme si elle ne se doutait pas. 
- Franchement c'est du grand n'importe quoi… 
De toute façon Laure a toujours tout eu pour elle. Un prénom que j’adore, des yeux gris verts, un sourire éclatant, la ligne, une voix de mezzo…  et le mec, marrant, brillant, sympa que tout le monde apprécie. Et maintenant ça ? C'était le pompon. 

J'ai senti que j''avais dû y aller un peu fort alors j'ai enchaîné comme j'ai pu. 
- C'était volontaire ? 
- De quoi tu parles ?
- Ce n'est pas un accident ? C'est voulu ? Enfin tu vois bien ce que je veux dire ! Parce que quand même… 
- Quand même quoi ? 
- Beh à son âge…  
- Aller vas-y … Qu'est-ce qu'il a son âge ?  
- … beh, ce que je veux dire c'est qu'avec son métier, sa nouvelle maison, ses deux enfants et son âge, c'est… 
- Ils sont heureux ! Amoureux et heureux ! 
- …  c'est courageux ! Je voulais dire que, justement, c'était courageux de leur part ! 

Manifestement Marie n'avait pas envie d'abonder dans mon sens alors je me suis tue, on a parlé d'autre chose et on s'est dit au revoir. 

Moi je n'en reviens toujours pas : à plus de 40 ans, ma cousine Laure attend son troisième enfant et moi, moi, moi, moi, moi ? Et bien lorsque je me regarde dans la glace, qu'est-ce que je vois ? Je vois une grosse jalouse. 

Exactement je suis verte de jalousie. 

3 commentaires:

  1. ouaich.... je ressens pareil chaque fois qu'on m'annonce une bombe comme ça... pffff.. bon alors on va dire ça : Les nausées, pas pour nous ! La prise de poids, pas pour nous ! Les douleurs, pas pour nous ! Se faire réveiller quinze fois par nuit, pas pour nous ! Les couches sales et les vomis, pas pour nous non plus !!!
    Tu es convaincue ? na ! moi non plus... pffff.... et si on allait boire un verre plutôt ?

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...