samedi 15 novembre 2014

Mécénat Anticrise


© laf@b

J’avais eu rendez-vous à la banque.

A chaque fois, c’est une épreuve. Je me demande comment je vais faire pour défendre
mon bout de gras qui, mois après mois, vire au maigre. Bref, c’est pire qu’un entretien
professionnel.  Pire qu’une présentation en public. Pire qu’un discours devant 2000 personnes
(enfin j’imagine parce que je ne me retrouve jamais dans ce genre de situation).
Donc j’étais là, bla bla bla bla, tout sourire, dynamique, à essayer de convaincre
ma nouvelle conseillère que je faisais mon possible pour qu’elle soit fière de moi  
même si ce n’était pas toujours facile et que, surtout, elle ne pouvait pas me laisser tomber
à ce moment précis de ma vie… Je la sentais attentive, elle ne me connaît pas encore,
mais pas forcément sujette à l’empathie.
Quand elle a commencé à regarder sa montre, j’ai senti qu’il fallait transformer l’essai
sous peine d’être évincée immédiatement … Alors je ne sais pas pourquoi, ultime coup de bluff,  j'ai parlé de Scénario Anticrise, des GBA dont sa banque (la mienne aussi) était partenaire.
Elle m’a écoutée. J’ai senti que ça l’interpellait mais bon, l’heure passait et elle devait aller
récupérer son bébé chez la nounou.  
- Au final ça vous a rapporté quoi ?
Je me suis sentie très bête et l’entretien a tourné court.  J'étais contente pour elle parce
qu'elle ne serait pas en retard.

Je me suis arrêtée pour acheter du pain. Peut-être qu’elle avait raison.
Peut-être pas. Qu'est-ce que ça m'avait rapporté finalement ? 

Je crois que l’idée a commencé à germer là, sur ce coin de trottoir, devant la boulangerie
qui vient d’être entièrement refaite. Le pain n'y est pas forcément meilleur
mais le cadre est moderne et agréable.

Plusieurs personnes m'avaient déjà suggéré de mettre de la pub sur mon blog.
Franchement, la fenêtre qui s'ouvre intempestivement, clignote en affichant son message
et empêche de lire ? Non sans façon. 

J’ai repensé à des projets participatifs auxquels j’avais contribué. Il y en avait pour
tous les goûts. Des voyages. Des défis sportifs. Des projets artistiques. De l’humanitaire.
Des opérations citoyennes. Même un bouquin de cuisine (un que j'avais conçu bénévolement,
l'autre que j'avais acheté pour donner un coup de pouce).

J’ai repensé aux commentaires d’encouragement.
Au compteur du blog qui, la veille, affichait 37 600 pages vues pour 224 billets.
Aux heures de boulot passées devant mon ordinateur. A mon enthousiasme.
Au plaisir partagé.
Alors je me suis dit, après tout pourquoi pas ?

J'ai formulé les choses : si on finance un livre, un court métrage, de la musique,
pourquoi pas un blog que l'on lit régulièrement après tout ?

On est culotté ou on ne l’est pas…

Je venais d'acheter une baguette au sésame et j'ai décidé que, oui, c'était possible.
Tout est possible tout est réalisable. J'ai mangé le premier croûton.

Vous trouvez que j’exagère ? Vous avez le droit. 

Mais si, en revanche, l’idée vous plaît et que vous souhaitez m’aider et m’encourager à écrire, participez dès aujourd'hui à l’opération Mécénat Anticrise.
Envoyez votre promesse de don ou vos encouragements à scenarioanticrise@gmail.com et devenez ainsi les premiers mécènes de Scénario Anticrise. 
Je vous promets que l'aventure ne fait que commencer.
Et surtout continuez à lire et à partager.

Mécénat : soutien matériel ou financier apporté sans contrepartie directe 
de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne pour l’exercice 
d’activités présentant un caractère d’intérêt général.

2 commentaires:

  1. Le nom de ce blog prend ici tout son sens !

    RépondreSupprimer
  2. en voilà une idée qu'elle est bonne !!!!!!
    je signe où ?
    une brune qui t'adore

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...