jeudi 10 avril 2014

Y a plus de saison !

Si le muguet se met à fleurir au mois d’avril, que va-t-on vendre au mois de mai ?

Question de la fille fleuriste de ma copine qui regarde d’un air navré les premières clochettes blanche sur le point de s’ouvrir dans la plate-bande du jardin.

C’est vrai, ça. Il y a des fraises en janvier, des prunus en février, du lilas en mars… Mais le muguet quand même il devrait respecter la date réglementaire.
C’est mathématique et logique comme une équation sans inconnu : muguet = fête du travail - fête du travail = 1er mai - 1er mai = jour férié.
Oui, madame, monsieur, le 1er mai est le sacro-saint jour férié entre tous les jours fériés : ceux qui bossent tous les autres jours fériés de l’année le savent. Même dans le code du travail, c’est écrit noir sur blanc qu’on ne doit pas travailler le 1er mai : « parmi les fêtes légales, seul le 1er mai est obligatoirement chômé pour tous les salariés (toutes entreprises et catégories confondues … Le travail le 1er mai n'est autorisé que dans les secteurs qui, en raison de la nature de leur activité, ne peuvent interrompre le travail …  » Et cerise sur le gâteau du grand patronat qui aurait des velléités de déroger à la tradition, « le salarié qui travaille le 1e mai bénéficie du doublement de son salaire ».
Moralité, le 1er mai, Leclerc, Intermarché, Carrefour, Auchan, Castorama, la Fnac, Gémo, Monsieur Bricolage, GammVert, Monoprix, Marionnaud i tutti quanti sont fermés. Et même ceux qui adorent aller se balader en famille à Ikéa le dimanche ou le jour de Noël en sont pour leurs frais : pas l’once d’une petite boulette suédoise ou d’un meuble à monter soi-même, le 1er mai, qu’on se le tienne pour dit la seule chose que l’on peut acheter c’est le muguet.
Parce que du muguet, il en fleurit à tous les coins de rue et sur tous les trottoirs (y compris celui de la boulangère qui en profite ce jour-là pour mettre sa fille au travail). Du muguet français, de serre, des bois ou en provenance directe du jardin des voisins, avec des roses, du gypsophile, de la fougère made in China… sous du papier cellophane, du kraft récupéré, avec des faveurs, une étiquette marquée plaisir d’offrir, une agrafe qui arrache les doigts, dans des pots en terre avec ou sans racine, de préférence sans pour ne pas gâcher le business de l’année prochaine…  

Mais là, on est seulement le 10 avril et le pauvre muguet, il faudrait qu’il tienne encore 20 jours.
- Avec le temps qu’il fait, c’est clair que ça va pas le faire !

Alors va falloir cogiter sec pour trouver rapidement un produit de substitution parce qu’il faut bien l’admettre : y’a plus de saison ma bonne dame !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...