jeudi 17 avril 2014

Nelly Moser



Ma cousine m'envoie cette photo : sa Nelly Moser est en fleur.

Je suis un peu jalouse. La mienne est morte subitement l’an passé, du jour au lendemain ou presque, dévorée par un vers blanc ou une chenille quelconque.
Clematis Nelly Moser, France, 1897. Elle figure ainsi au catalogue des pépiniéristes.

1897. Elle se nomme Hélène pour l'état civil mais tout le monde l'appelle Nelly et son père, 
M. Moser, est pépiniériste à Versailles. 

J'imagine une petite fille un peu sage, poussant son cerceau à l'aide d'un bâtonnet dans l'allée du grand jardin. Elle porte une robe rose pâle et de petits rubans mauves dans ses boucles brunes. Sur le perron de la maison, un homme observe la scène.
S'il était peintre, il brosserait un tableau à la manière de cet Auguste Renoir dont on parle tant. et il l'appellerait La petite fille rose au cerceau. Mais il est jardinier, alors il va créer une clématite à grandes fleurs rose au cœur un peu mauve, gracile comme cette enfant qu'il aime tant, et dont la fleur s'épanouit en une large corolle comme les cercles que dessine le cerceau. 

Pour moi, elle est la reine des clématites. 
Elle porte le nom de mon arrière grand-mère.

La clématite se plait la tête au soleil, le pied à l’ombre et redoute les courants d’air.
#flowerpower2015 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...