lundi 14 octobre 2013

Mon frigo

Quand je serai riche, je rachèterai un frigo.

C'est ce que je me dis ce soir. Tout ce qu'il contenait - et ça en fait parce que c'est une semaine paire, que les enfants sont là et que les enfants ça mange... beaucoup plus que moi quand je suis seule -, donc tout ce qu'il contenait gît sur la table de la cuisine. Pour la xième fois depuis x temps, Monsieur dégivre. Monsieur a froid, Monsieur pleure, Monsieur a ses humeurs. Et ça a le chic pour m'agacer.
Encore une soirée de foutu... Le temps que la banquise se décroche (malgré la technique accéléré du réchauffement climatique à coup de bouilloire ... merci maman), que le grand nettoyage soit terminé, je rêve du jour où, sans états d'âme, je me paierai un réfrigérateur tout beau tout neuf, avec marqué dessus en lettres d'or "dégivrage automatique" ou un truc dans le genre garanti par le constructeur.
Pour l'heure ? J'entends le rythme de la goutte d'eau qui s'accélère. Le déluge qui menace ma cuisine d'inondation. La dérive des continents. 

Je retourne à mon éponge et à ma serpillère.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...