vendredi 18 octobre 2013

Cruel dilemme

Hier soir, j’ai 12 ans et demi… 

Je le lui dis, je ne le lui dis pas ? Si je le lui dis, il le saura. De toute façon, même si je ne le lui dis pas, il le saura. Oui mais si je le lui dis, c’est sûr, il sera contrarié. Mais si je ne le lui dis pas, comme il saura, il sera d’autant plus contrarié que je ne le lui ai pas dit.
Mais comment pourrais-je le lui dire ? Il faudrait que je parvienne à le lui dire comme ça sans qu’il ait l’impression que je le lui dis. Si je le lui dis l’air de rien lui dire, il aura l’impression que je ne lui dis rien. Mais il faut quand même qu’il réalise que ce que je viens de lui dire n’est pas anodin.
Je sais, je vais le lui dire avec franchise en le regardant droit dans les yeux, il n’y trouvera rien à redire. En même temps, je peux aussi prendre le risque de ne rien lui dire. Avec un peu de chance, je pourrais m’en tirer indemne. Non, ce n’est pas possible. Il faut vraiment que je le lui dise.
Allez, je le lui dis dès qu’il arrive. Bon qu’est-ce qu’il fait ? En plus il est en retard.
J’aurais dû lui envoyer un texto. Ou un mail, c’est mieux, un mail, on en dit plus dans un mail. Oui mais là c’est trop tard.
J’aurais peut-être mieux fait de ne pas venir. Parce que si je n’étais pas venue, il n’en aurait rien su.
Oh la la ...  qu’est-ce que j’ai chaud…
Mais si ça se trouve, c’est lui qui ne va pas venir. Quand même s’il ne devait pas venir, il aurait déjà appelé pour prévenir. Non, il va arriver. Et je vais le lui dire, c’est décidé.
Mince, c’est lui qui arrive. Allez, j’y vais. Je ne lui laisse pas le temps de s’installer. Je me précipite et je le dis.
 Moi - Bonsoir, tu sais… je suis désolée mais je n’ai pas eu le temps de travailler le chant cette semaine...
 Lui - Ah oui ? [il me regarde droit dans les yeux]
- [bafouillement] … tu sais je croule sous le boulot…
- [petit sourire narquois] Tu as quand même eu le temps d’aller chez le coiffeur…
- … [rouge écarlate, silencieuse comme une carpe farcie]
- … ça te va très bien d’ailleurs…

 Je m'en doutais. J'aurais sans doute mieux faire de ne rien lui dire. 

1 commentaire:

  1. Quelle charmante ingénue tu fais!! Tu ne le connais pas encore assez?
    D'autre part, a 12 ans et demi en demi en 2013, ce dilemne ne les effleure en aucune facon
    isa

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...