jeudi 15 octobre 2015

Morose automne


J'ai toujours dit que j'aimais l'automne. Ses embrasements, sa palette de couleurs qui se démultiplient à l'infini, ses fruits de saison, ses lumières douces et feutrées, les nappes de brume sur les champs labourés… Bref tout ce qu'on peut dire pour se rassurer.

Parce qu'on sait que derrière les teintes chaudes se profilent les squelettes des arbres dépouillés, que sous les feuilles mortes se cache la pourriture. Que le froid nous enveloppe comme une couverture polaire trempée. Que le linge ne sèchera plus au grand air. Qu'on ne mangera plus que des pommes ou des poires. Qu'il va faire nuit à 17 h. Qu'on va rouler dans le brouillard. Qu'on est parti pour des soirées enfermées à la maison. Que plein de gens sont déprimés. Qu'on commence à recevoir les catalogues de Noël. Qu'il faut allumer le chauffage.

Ce soir j'ai froid, je ne suis pas bien et je me dis que, finalement, j'ai plein de raisons de ne pas aimer l'automne.

1 commentaire:

  1. Je préfère tellement l'été : tenues légères ( pas de polaires ), pas le nez rouge, pas les épaules crispées, pas les doigts gelés ...
    Bon, c'est décidé, demain, je fais une raclette pour compenser tout ça !

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...