dimanche 13 septembre 2015

Une promesse


Je sais que ce n'est pas bien ce que je fais.

C'était il y a quelque temps. Avant ou pendant les vacances ? Peu importe mais voilà tu m'as dit :
- Maman, si tu pouvais juste arrêter de parler de moi sur ton blog ! 
Tu m'as prise au dépourvu.
- Non mais sérieusement, j'ai 16 ans et …
Je ne suis pas forcément objective mais je trouve que tu deviens carrément beau gosse.
- Ça te gêne tant que ça que je parle de toi…
J'adore quand tu me fixes comme ça de tes grands yeux noirs.
- Tu promets : tu ne parleras plus de moi ?
Alors j'ai lâché.
- Oui
Un petit oui laconique, contraint, forcé.

Bon je sais, mon grand,  une promesse c'est fait pour être tenue mais ce soir c'est un peu différent.
Tu viens de monter te coucher.
- Je me lève tôt demain…
Et oui demain tu repars pour l'internat, le bus de 6 h 25.
Dans une autre vie, j'ai imaginé que nos dimanches soirs allaient devenir tristes. Difficiles. Autant de moments pénibles à passer.
Et là, je ne t'ai jamais vu comme ça. Sûr de toi. Confiant. Posé.
Serein enfin.

Alors je sais, ce n'est pas bien ce que je fais, une promesse c'est une promesse. Mais il fallait quand même que je l'écrive : je suis heureuse pour toi, mon grand. Tellement heureuse, tiens, que j'en aurais presque les larmes…

Je ne sais pas encore vraiment où tu vas, mon grand, mais je sais que tu y vas, carrément.

3 commentaires:

  1. Oh c'est trop beau tout ça! Je suis heureuse pour toi Fabienne et surtout pour lui! Bises!

    RépondreSupprimer
  2. Comme je voudrais pouvoir encore parler de ma fille, hélas elle est dans les étoiles...

    RépondreSupprimer
  3. Je le comprends. Je n'aimerai pas non plus!!

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...