jeudi 30 avril 2015

Je porte ma jupe comme je veux


Chers tous les citoyens de ce fichu monde,
Foutez-moi la paix.
Je porte ma jupe comme je veux.
Courte, longue, noire, blanche ou violette à pois caca d'oie si j'aime ça. En satin, taffetas, tweed, jean, vichy ou en liberty kaki.
Qu'elle montre mes genoux, m'arrive à la cheville, dévoile mes cuisses avec ou sans cellulite. Virevolte dans le vent, sur des collants noirs, des bas à résilles ou sur mes jambes nues. Droite, fendue, plissée, portefeuille ou à volant. Un kilt si je veux. Avec des bottes, des ballerines, des escarpins, des tongs, des chaussons ou des après-skis. En hiver, au printemps, en été et aussi à l'automne sous la pluie. Sur la plage, à l'école, au boulot, en boîte, sous ma douche, au tennis, à cheval, à vélo, en roller ou en camionnette. De janvier à décembre et du lundi au dimanche. Les jours fériés. Le 1er mai. Du matin au soir et même la nuit si j'ai envie.
Laissez-moi porter la jupe que je veux sans que cela devienne un débat international. Régional. Départemental. Communal. Familial. Que l'inspectrice d'académie s'en mêle. La ministre de l'Education. Les curés, les rabins, les imams, les pasteurs, les popes, les hare krishna, les militants Green Peace, le médecin, le pharmacien, l'inspecteur des impôts,  le fromager qui passe à la télé, le conseil municipal, la presse quotidienne, la radio, la télé, les blogueuses, les twitters, les pinterest, les pages facebook et vous tous les citoyens de ce monde.
C'est vrai quoi, foutez-moi la paix. Je porte ma jupe comme je veux.
Point barre.

Signée une femme, une mère, une fille

#jeportemajupecommejeveux

5 commentaires:

  1. Rholàlà oui, tu fais comme tu veux ! Juste une petite chose, prend GRAND SOIN de MES bottes rouge que TON chéri t'as achetées l'an dernier !!! Mais tu fais comme tu veux hein ?!? Bon aujourd'hui moi je vais mettre une petite robe, parce que ma cops m'en a donné envie :-) bises

    RépondreSupprimer
  2. les droits des femmes sont toujours aussi fragiles . je vais reprendre une carte au MLF, ca me rappelera ma jeunesse
    isa

    RépondreSupprimer
  3. ... ou comme je peux !! Le temps passe...

    RépondreSupprimer
  4. Oui Isa les droits des femmes sont fragiles ... Et oui miss Stiletto faisons comme nous voulons :-)

    RépondreSupprimer
  5. C'est aussi la réflexion que je me suis faite quand j'ai entendu parler de cette "histoire" . Comment créer un problème de tout pièce, là où il n' y en a pas... On est bien d'accord !

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...