mardi 24 juin 2014

Sherry chérie



J'ai un chat dont je ne parle pas souvent et pourtant…

Sherry, elle se nomme Sherry parce que la chienne s'appelle Coca et que les enfants ont eu l'idée lumineuse du Coca Sherry™.
Donc elle répond au doux nom de Sherry, homophone de Chéri(e), ce qui peut parfois prêter à confusion lorsque je l'appelle et qu'une voix humaine me répond.

Sherry est un félin pacifique facile à vivre : elle s'entend à merveille avec la chienne, s'est découvert une passion pour Sushi et son bocal qu'elle considère comme son écuelle d'eau, ronronne dès qu'on lui parle, ne sort jamais les griffes… Enfin jusqu'à récemment.

Parce que souvenez-vous en avril dernier, les hirondelles sont revenues nicher dans ma grange (relire l'épisode Le retour). Depuis elles ont construit leur nid, conçu leurs petits, couvé leurs œufs qui ont fini par éclore.
Et c'est là que les choses se compliquent : ce nid rempli de gazouillis et les allées et venues des parents nourriciers ont très rapidement éveillé chez Sherry son instinct de prédateur.

Donc ce qui devait arriver est arrivé et la semaine dernière, la chatte et l'hirondelle se sont affrontées en combat singulier : 20 minutes d'une lutte âpre et intense, chacune des deux y mettant toute son énergie. Sherry dont c'était la première expérience guerrière a échoué et l'oiseau est parvenu à s'envoler.

Depuis la guerre est bel et bien déclarée : dès que l'ombre féline se profile dans la cour, l'alarme est donnée à coup de pépiements stridents et les attaques aériennes s'enchainent en piqués et loopings kamikazes… la chatte n'étant pas résolue à cesser les hostilités.

Ce ballet incessant et énervant a très vite convaincu Coca de rentrer dans la bataille. Chien et chat se sont donc alliés pour lutter contre le péril passériforme.

Pour le moment, alors que j'écris ces mots, Coca goûte le repos du guerrier à mes pieds et il m'est difficile de faire des pronostics quant au dénouement de cette histoire.
D'ici que les hirondelles demandent du renfort de leur côté… Je commence à éprouver quelques angoisses : comment la paix pourrait-elle revenir ?

Dans la grange, Sherry monte la garde. Le combat continue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...