mercredi 21 janvier 2015

Un truc dingue


Aujourd'hui j'ai fait un truc de dingue…

J'ai eu un début de journée un peu sur les chapeaux de roue (j'adore cette drôle d'expression : comme si une roue portait un chapeau !).
J'ai bossé à la maison entre 8 et 10 h, enchaîné avec une réunion à l'extérieur, revenue au pas de course chez moi parce qu'il fallait que ma petite chérie déjeune juste à la sortie de l'école de musique pour repartir dare-dare à la piscine mais c'était sans prévoir que mon grand allait m'appeler alors que je venais tout juste de mettre le repas en route pour que j'aille le chercher au collège parce qu'il s'était malheureusement abîmé le pied et avait beaucoup de mal à marcher et qu'en plus moi, j'avais bloqué un autre rendez-vous à 14 h…

Bref tout ça était un peu chaud.
Alors après le rendez-vous de 14 h, et avant de basculer dans le burn-out du mercredi, j'ai éprouvé le besoin de respirer. Un grand bol d'air.
Mon grand et moi, on a fait un peu d'anglais.
Et puis, ma petite chérie est rentrée de la piscine et comme il fallait que je rende des livres à la médiathèque alors nous sommes parties ensemble toutes les deux à pied.
J'aime bien ces moments partagés avec l'un ou l'autre de mes enfants.
Ces petites complicités particulières à chacun.
Mais la médiathèque était justement fermée parce que c'était l'heure du conte. Alors nous avons effectué un demi tour et nous avons atterri à la librairie.
J'avais besoin d'un agenda.
Et elle d'un crayon bleu.
Sur une table j'ai vu la couverture du bouquin. Exactement celle qui était dans Le cahier d'idées de Lexie Swing, un blog que j'aime bien suivre. Lexie m'avait donné envie de lire ce Demain est un autre jour. Tout de suite. Alors je l'ai acheté. Avec un petit agenda. Et deux autres livres. Avec le mien, ça faisait un pour chacun.
Sur le chemin du retour, on s'est arrêté à la boulangerie, chouquettes, etc., à la poissonnerie, des moules pour ce soir, à la pharmacie, une bande pour le pied de mon grand.
Bref, arrivées à la maison, on s'est fait un petit thé, on a goûté, traîné un peu.
Et le moment crucial est arrivé. J'étais au pied du mur.
J'avais le choix : me remettre à bosser, j'avais pas mal de choses sur le feu et c'était le plus sérieux. Ou alors… Un truc de dingue.
M'allonger sur le canapé. Avec eux. Prendre mon bouquin, comme eux. Et lire.

A votre avis, qu'est-ce que j'ai choisi ?

4 commentaires:

  1. Bon sang la course ! tu as bien fait car de toute façon demain est un autre jour non ?

    RépondreSupprimer
  2. Oui ma miss Stiletto... Aujourd'hui ne ressemble pas à hier, tu peux me croire ! Finalement hier, malgré la course, était une bien belle journée ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Palpitant ! Digne d'un grand film d'actions.

    RépondreSupprimer
  4. Je connais ce genre de journée !! Je pense que tu as choisi de t'allonger avec tes enfants sur le canapé et, lire avec eux (c'est ce que j'aurai choisi avec une journée pareille !).

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...