mardi 25 février 2014

Le plus beau jour de ma vie

J'écoute l'interview d'une jeune snowboardeuse qui vient de remporter une médaille olympique…

Elle a peut-être 19 ans, 20 maximum, les joues rouges, le nez en trompette et de la buée qui s'échappe de sa bouche quand elle prononce cette phrase.
- Oui c'est vraiment le plus beau jour de ma vie…
Je la regarde : elle a l'air d'y croire, encore naïve, heureuse de ce qui lui arrive, de cette récompense qu'elle a gagnée parce qu'elle a bien travaillé et qui fait que pour elle, ce jour-là, sera le plus beau de sa vie.
J'ai envie de lui dire
- Tu en connaîtras d'autres des jours qui seront, chacun à leur manière, le plus beau de ta vie…
- Oui mais là c'est vraiment le plus beau…
- Le jour où j'ai appris que j'attendais mon premier enfant, j'ai pensé que jamais je ne connaîtrais plus beau que ce jour-là…
- Oui mais là c'est une telle consécration…
- Et puis est venu le jour de sa naissance : c'était indéniablement le plus beau jour de ma vie…
- On n'imagine pas le chemin parcouru pour monter sur ce podium.
 - J'avais 34 ans et j'en étais venue à penser que je n'aurais jamais d'enfant ! Ma mère avait pris du Dystilben pendant qu'elle m'attendait…
- Il m'en a fallu des heures, des jours, des mois d'entraînement pour arriver à Sotchi.
- Jusqu'au bout je n'y croyais pas : j'avais redouté la grossesse extra-utérine…
- Des moments de découragement j'en ai eus !
- … la peur de la fausse-couche…
-… les nuits blanches à refaire le parcours, la trouille au ventre…
- Et enfin on me posait mon enfant sur le ventre !
- Le top départ que j'entendais dans ma tête…
- Il était là !
- Et puis la course qui démarre parfaitement et s'enchaîne sans chute...
- Tu n'imagines pas la joie, les larmes de joie…
- … la fierté, les larmes de fierté…
- … Ce premier cri qu'on ne pourra jamais oublier.
- L'annonce des résultats : deuxième temps, deuxième temps … la médaille d'argent. Jamais je n'aurais cru…
- Et la petite phrase : mais c'est un beau garçon !
- Non vraiment, je t'assure, c'est le plus beau jour de ma vie...
- Tu crois vraiment ? Parce que moi, trois ans après…
- Qu'est-ce que je peux avoir de plus ?
- … un cri si semblable à l'autre et pourtant tellement différent…
- Je suis au top pourtant !
- Et la petite phrase pas tout à fait la même mais presque…
- Je pourrais faire mieux, tu crois ?
- Voilà une petite fille !
- Tu as raison : je dois viser l'or…

Comme si la vie recommençait à chacun de ses plus beaux jours.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...