dimanche 21 décembre 2014

En grève


Je l'ai pourtant prévenue.

Elle n'a pas tenu compte de mes menaces. Elle a pensé que je ne le ferais pas. Elle m'en croit incapable.
Elle ne me connaît donc pas ?
Je lui ai répété 10 000 fois.
- C'est la dernière fois !
Nous nous sommes même mises d'accord.
- Promis, hein ?

Nous nous sommes tant affrontées sur ce sujet.
- Oui, promis… promis…
Je pensais que nous nous étions comprises.
- Essaye de te mettre à ma place, s'il te plaît, une seule fois !
Du coup elle a joué la carte de la compréhension.
- Je sais… je n'aurais pas dû.
Fait profil bas.
- Excuse-moi, plus jamais…
Plus jamais !
J'aurais dû me méfier.
Mercredi soir, j'aurais dû vérifier avant son départ.
J'étais prise par le temps. J'avais l'esprit ailleurs.

Ce soir je regrette amèrement mon inconséquence.

Tout à l'heure quand je suis montée dans la chambre de ma petite chérie, ce que j'y ai vu relève de l'inimaginable.
Une bombe doit faire moins de dégâts.
Machinalement, j'ai commencé à ramasser le linge. Propre, sale, plié, repassé ? Tout est dans le même état… indéterminé !
J'ai réfléchi un moment. Je n'avais pas envie de m'agacer. Je suis en vacances moi aussi, après tout. Alors j'ai été cherché le balais en bas et j'ai tout poussé au milieu de la pièce : un bon gros tas. Il peut bien rester là. Ce n'est plus mon problème.

Ma chérie, quand tu rentreras, tu vas t'en occuper toi-même !
Je suis en grève.

1 commentaire:

  1. Ouhlààààà... C'est la rébellion à la maison !!! Hauts les cœurs ! Solidarité oblige, je me met en grève aussi. Merci à ta petite chérie :-) sans elle j'aurai dû aller ranger mes affaires !

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...