mardi 3 septembre 2013

Humeurs de rentrée...

Quelques brèves de fin d'été. ..

Et oui, c'était les vacances. Et oui, c'est fini : elle se situe là la différence entre le passé et le présent. Le passé, c'est quand aucun réveil ne sonnait, qu'il ne fallait jamais se dépêcher, que le temps pouvait s'écouler tranquille... Le présent, c'est là tout de suite, rappeler que l'heure tourne, qu'il faut y aller, qu'on n'a pas le temps... 

A part cette considération spatio-temporelle et un peu en vrac parce que je n'ai pas écrit depuis quelque temps... 

1. Au supermarché j'ai assisté à l'interpellation musclée d'une femme qui avait volé des crevettes ! La scène était un brin surréaliste. La barquette de crustacés dépassait du haut de son pantalon... 

2. Dans un registre culinaire approchant, pendant les vacances, et pour la première fois de ma vie, j'ai mangé du homard. Il avait été cuisiné amoureusement... et j'ai trouvé ça particulièrement savoureux. 

3. Cet été mon grand a découvert, enfin, qu'il pouvait y avoir du plaisir dans la lecture. Cette révélation a un je ne sais quoi de jubilatoire : elle est surtout la récompense d'années de persévérance et d'investissement... Au moins je contribue à la survie de la librairie. 

4. Ma fille a eu 11 ans et une belle dose d'insolence derrière son sourire mutin. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai comme l'impression que j'entre dans une ère plus mouvementée avec de belles étincelles en perspective.  

5. Depuis samedi, une miniature noire et blanche explore de fond en comble la maison, me rappelant qu'il faudra que je pense à faire les poussières et les toiles d'araignées dans les coins... 
(Ranger la maison aussi. Le désordre semble avoir repris la main.)

6. J'ai dû emmagasiner cinq kilos cet été, je ne fais que supputer parce que ma balance n'a plus de piles et qu'en racheter ne fait pas partie, à ce jour, de mes priorités. 

7. Bonnes résolutions : je ne suis pas encore devenue riche. D'ailleurs il me reste à peine un mois... je me demande si je vais avoir le temps. Et l'argent... 

8. Et puis il faut quand même que je l'écrive noir sur blanc : depuis le 1er juillet, mon blog a reçu 2719 lecteurs  ... 
Franchement ? On peut faire mieux, non ? 

1 commentaire:

  1. Comme disais Jean Pierre Perneau:
    Cet été dans un petit village de Bretagne, une touriste à préferé profité de la vie.
    De retour chez elle, elle n 'a pas jugé bon de remplacer les piles de sa balance et c'est le drame. 300 euros de fringues seront necessaires pour entourer de nouveau la totalité de se corps. J'ai hâte de voir ....

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...