dimanche 9 mars 2014

Message envoyé

Je t'aime…

Je tape ces deux mots sur mon clavier en réponse au mail que je viens de recevoir.
Mes yeux papillonnent un peu, il est tard et je bosse depuis un bon moment. Je n'ai qu'une envie, remplacer mon écran par mon oreiller.
Dormir, dormir, dormir… Une cure de sommeil, j'en rêve ! Mon lit ou rien.
J'envoie le message. Je m'apprête à fermer les documents, fermer la session, fermer l'ordinateur, fermer la lumière, fermer la porte, fermer les yeux.
Mais subitement, je m'interroge. Je doute.
Je viens d'écrire Je t'aime. 
A qui l'ai-je écrit ?
J'écarquille les yeux. Je relis le message. Je relis le destinataire.
Comment ai-je pu faire ça ?
J'ouvre la boîte messages envoyés. 
C'est confirmé. J'ai envoyé le message. Il est parti et déjà arrivé.
J'épelle. J'ânonne. Je déchiffre.
Il fallait bien que ça arrive. Je l'ai fait. Je n'y crois pas. Je suis vraiment très forte.
Je t'aime. Message envoyé. Destinataire : nom.prénom@bnpparibas.com 
Ma banquière, je viens d'envoyer un message d'amour à ma banquière.
J'éclate de rire. Cela explose. Ce n'est pas nerveux, c'est simplement le fou rire. Je n'aurais pas pu faire mieux.

Dénouement 
Message envoyé. Quelle que soit l'estime que je vous porte, vous vous doutez bien que ce message ne vous était pas destiné. J'espère simplement que vous ne serez pas trop déçue ! 
Message reçu [le lendemain]. Vous êtes décidément trop forte ! Et si vous voulez un scoop, moi aussi je suis amoureuse !







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...