vendredi 22 novembre 2013

Silence…

Ils s'étaient tus mais soudain… 

C'est comme un sifflement que j'entendrai dans le lointain, un murmure qui s'amplifie, un bourdonnement diffus. 
Petit à petit, ils prennent place, s'immiscent, se précisent. 
Ils s'accordent pour former des phrases. 
Ils s'expriment. Bavardent. Jacassent. 
Ils formulent une idée sur tout. Presque trop bruyants. 
Cacophonie assourdissante après le grand silence. 

Les mots reviennent. Ils sont là. 

2 commentaires:

  1. sans vouloir te flatter, cela a un petit air de "la grammaire est une chanson douce", c'est très poétique !

    RépondreSupprimer
  2. Merci à toi pour cette douce musique des mots qui reviennent! Bises!

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...