jeudi 5 février 2015

La vague

Pour Denise-Lucie
Tu m’as sauvé la vie.

Tu te souviens ? Moi oui comme si c’était hier.

Nous étions sur une plage du Midi, là où nous passions tous nos étés. Quelques rouleaux agitaient la Méditerranée habituellement si calme.
Je ne l’avais pas vu venir : la masse d’eau m’avait submergée, prise à bras le corps et entraînée dans son univers liquide. Engloutie dans la vague, je n’étais plus qu’un pantin désossé.
Tu avais été la seule à comprendre qu’elle tentait de m’emporter.
Tu avais plongé, saisi ma cheville et tu m’avais rattrapée au vol.
J’avais 5 ou 6 ans et je pleurais.
Je me souviens de ton rire quand tu m'avais serré dans tes bras. Tu avais dit : c’est fini, n’aie plus peur…
Tu venais de me sauver la vie et ça te faisait rire.

Je pense à la vague qui t'emporte ce soir. Je ne cesse d'y penser.
Je voudrais te saisir, te rattraper au vol. Et puis te serrer dans mes bras, te faire rire. Te dire de ne pas avoir peur. Te dire que ce n'est pas fini. 

A mon tour, j’aimerais te sauver la vie. 

3 commentaires:

  1. Vraiment, t'es chiante, je vais encore pleurer; Je vais passer l'aspi, ca passera peut etre, qui sait ? Sinon, j'irai nager, d'habitude ca marche...
    Isa

    RépondreSupprimer
  2. La vague l'a emportée hier matin. Je rêve qu'elle ait été douce avec elle et qu'elles ne forment plus qu'un à l'infini.

    RépondreSupprimer

J'aime quand vous me laissez vos commentaires...